Le Cirque Muller et la vérité sur les « derviches tourneurs » de Marseille !

Le 24 avril 2022, le convoi du Cirque Muller a été refoulé par les forces de police alors qu’il s’apprêtait à pénétrer sur le terrain du Prado, sans autorisation.

Sans autorisation, vraiment ?

C’est ce que la presse a retenu, sans vérifier ses informations (comme trop souvent), propageant ainsi une version des faits erronée et diffamatoire, qu’elle n’a toujours pas jugé utile de réellement rectifier.

Alors revenons sur les faits. Ça donne le tournis !

Fin mars, le Cirque Muller et les services de la Ville de Marseille initient une négociation pour accueillir le cirque à Marseille, sur le terrain du Prado, où devait s’installer l’Écocirque en avril.

Le 14 avril 2022, à la suite d’un premier refus de la Ville, le Maire de Marseille, Benoît Payan, prenait un arrêté publié au Registre des actes administratifs de la Ville n° RAA-656-20220415 du 15 avril 2022, page 58, pour autoriser expréssement le cirque à s’installer au Prado et y représenter son spectacle « La magie du cirque » du 27 avril au 8 mai 2022.

Arrêté du maire de Marseille du 14 avril 2022 autorisant le Cirque Muller à s’installer au Prado jusqu’au 8 mai 2022 !

Dans la foulée, les services de la Ville de Marseille établissaient le droit à payer à la somme de 3.541,70 euros et demandaient à M. Muller de leur adresser un chèque de 3.541,70 euros.

Le 19 avril 2022, le Cirque Muller adressait un chèque de 3.541,70 euros à l’ordre du Trésor public.

Le Cirque Muller a payé son emplacement conformément à la demande la Ville de Marseille et celle-ci a reconnu avoir reçu le chèque !

Le 21 avril 2022, la direction des grands événements et du marketing de la Ville de Marseille annonçait à M. Muller qu’en dépit de l’arrêté du 14 avril, elle émettait un avis défavorable à cette installation, contre l’autorisation du maire (!).

« Bonjour, Le service Gestion Evénementielle de la Ville de la Ville de Marseille vous informe que votre dossier est arrivé au terme de son instruction Ainsi, l’avis qui a été donné à la manifestation citée en objet est le suivant « Avis défavorable, présence d’animaux. Cordialement »

Le 21 avril 2022, le même jour (!), la Ville de Marseille adressait la lettre suivante à M. Muller :

« Conformément aux articles R 143-16, R 143-38, R 143-41 modifiés, du Code de la Construction et de l’Habitation (CCH) et en application de l’arrêté préfectoral n°13-2016-12-16-014 du 16 décembre 2016, le groupe de visite de la Commission Communale de Sécurité de la Ville de Marseille procèdera à la Visite de réception de votre établissement le 28/04/2022 à partir de 14:30. Je vous rappelle qu’en vertu de l’article R 143-42, les exploitants sont tenus d’assister à la visite de leur établissement ou de s’y faire représenter par une personne qualifiée, sous peine d’une amende prévue pour les contraventions de la 5ème classe. A toutes fins utiles, vous trouverez, en annexe, la liste des documents réglementaires à fournir au groupe de visite ».

Voici la lettre :

La lettre du 21 avril convoquant M. Muller à la visite de sécurité pour le 28 avril, c’est-à-dire le même jour que l’avis défavorable de la direction des grands événements !

Le 24 avril 2022, alors que le convoi du Cirque Muller s’apprêtait à pénétrer sur le terrain, il se retrouvait face à d’importants effectifs de police qui lui interdisaient sèchement l’entrée sur son terrain, le contraignant à faire demi-tout sans savoir où aller. Et un convoi de cirque n’est pas une Fiat 500 !

Le 27 avril 2022, la préfecture recevait les parties et la Ville de Marseille prenait l’engagement, devant la préfète de police, de trouver un terrain au Cirque Muller pour la période qui était prévue dès l’origine.

Le 27 avril 2022, confirmant les conclusions en préfecture, les services de la Ville de Marseille adressaient un e-mail à M. MULLER :

« Bonjour Monsieur MULLER, Pour faire suite à votre demande voici les deux sites proposés par l’administration.

Nous vous donnons rendez-vous le jeudi 28 avril 2022 à 11h sur la parcelle se trouvant à la commanderie. (Voir photo ci-jointe).

Nous visiterons ensuite un deuxième site se trouvant dans le 13009 de Marseille. Cordialement. »

Le 28 avril 2022, le Cirque Muller, qui avait déposé un référé contre la Ville à titre conservatoire, déclarait se désister de son action en justice.

Le 29 avril 2022, contre toute attente, la Ville de Marseille revenait une nouvelle fois sur son accord, sans pour autant abroger son arrête d’autorisation, en interdisant à nouveau verbalement (!) au Cirque Muller de s’installer à Marseille.

On notera également que, contrairement aux affirmations de la presse (qui a décidément une tendance prononcée à croire sur paroles les élus locaux marseillais… : la promiscuité peut-être !?), le Cirque Muller a bien une autorisation de stationner à Berre l’Étang jusqu’au 2 mai 2022.

Le Cirque Muller est bien autorisé à Berre l’Étang !

Tels sont les faits et ils ne sont pas contestables.

Si le maire de Marseille souhaite un jour se reconvertir, nous lui proposerons volontiers un numéro de derviche tourneur avec ses adjoint-e-s : ils y feraient merveille, car ils ont l’air bien entraînés ! 🤠

Noureddine Khourchid et les Derviches Tourneurs de Damas. Les élus de Marseille feraient merveille dans ce spectacle tournoyant !

3 commentaires sur “Le Cirque Muller et la vérité sur les « derviches tourneurs » de Marseille !

Ajouter un commentaire

  1. de toute façon les maires des villes sont des pions se qui tire les ficelles animalistes ecolo les bobos , les maires on fait entre le loup dans la bergerie . et n’oubliez pas l’union fait la force et si tout les cirques de france se donner la mains ?????

    J’aime

  2. il faut refuser les cirques avec animaux. Ils ne sont pas nés pour faire les clowns, vivre dans des cages exigus, une vie de merde, pour le plaisir d’humains débiles et attardés. Que ferait pas les maires qui acceptent, pour obtenir de l’argent pour l’emplacement d’un cirque. Si les gens du voyage avaient un peu d’idées dans leur cerveau vide, ils feraient des spectacles intéressants sans les animaux. Que l’on installe ces animaux dans un parc animalier, ils seraient contents de pouvoir dormir dans l’herbe, sentir la terre…. Quelle honte de voir encore ceci, mais pourquoi ça existe encore !!!
    Boudons ces cirques de maltraitances !!!! Où alors prenez la place de ces pauvres animaux !!!!

    J’aime

Répondre à Vivitain Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :