Pourquoi la plupart des pétitions ont-elles 20.000 signataires ?

CaptureiMac 2020-06-13 à 10.34.58
D’une ville à l’autre, le nombre de signataires est toujours à peu près le même. Comme c’est bizarre…

Ils sont 20 000 agitateurs en tout et pour tout, et on les croirait des millions. Comment font-ils ?

La recette est simple. A chaque fois qu’une commune accueille un cirque, les agitateurs frénétiques créent une pétition, et cette pétition récueille invariablement de 15 000 à 25 000 signatures, quelle que soit la ville, petite ou grande.

Quiconque a fait des statistiques sait qu’il est mathématiquement impossible que des villes aussi différentes que Cherbourg (80.978 hab.), Longuenesse (11.232 hab.), Gap (40.225 hab.), Paris (2,2 millions) ou Senlis (15.292 hab.) recueillent à chaque fois 15 à 25 000 signatures. Normalement, l’écart entre le chiffre le plus élevé et le chiffre le plus faible devrait être beaucoup plus important, et à tout le moins refléter le nombre d’habitants de la ville. Ainsi, il devrait y avoir beaucoup plus de signataires à Paris qu’à Roncq. Or, ce n’est pas ce qui se produit ? Comment l’expliquer ?

C’est tout simple. 20 000 agitateurs frénétiques, le plus souvent des femmes, passent leur temps à créer des pétitions et à les faire signer par les autres activistes. Dans toutes les villes pour lesquelles il y a eu une pétition, ce sont toujours les mêmes qui signent. Les habitants sont en réalité très peu nombreux à participer.

Prenons quelques exemples :

CaptureiMac 2020-06-13 à 10.39.28
21.635 signatures à Honfleur, ville de… 7.500 habitants.
  • 15.700 signatures à Metz ;
  • 20.500 signatures à Dieppe ;
  • 17.000 signatures à… Paris.

Clamart aurait recueilli 20.500 signatures pour 51.000 habitants : ça ne tient pas debout.

On se demande comment Gap (42.000 hab.) pourrait recueillir 21.721 signatures : la moitié de la population, bébés et vieillards compris ! Même les gilets jaunes, au plus fort du mouvement, n’auraient pas pu réussir un tel exploit (on ne parle pas de sondages, mais bien de signatures).

On ne voit pas non plus comment Longuenesse (11.000 hab.) pourrait recueillir… 20.200 signatures !

À Roncq, 15.000 habitants ont signé la pétition. Mais cette commune ne compte que 13.534 habitants.

A Senlis 17.385 habitants sont contre la venue de cirques avec animaux. Problème : il y a 15.292 habitants dans cette ville (source : Le Parisien). On se moque du monde !

Soyons sérieux : ces pétitions font croire au nombre, mais elles ne sont le fait, à chaque fois, que d’un même groupuscule de 20.000 activistes, qui utilise habilement les réseaux sociaux, pour se multiplier, impressionner élus et médias, et faire croire à un mouvement de société inéluctable, à une vague de fond, qui n’est en réalité qu’un petit ruisseau asséché…

Les médias qui tombent dans ce piège font le jeu des extrémistes, et notamment de ceux du FN (voir ici), qui se servent de la cause animale pour avancer leurs pions. On pensait les journalistes plus intelligents que ça, à moins qu’ils ne soient eux aussi des militants de la cause raciste anti-cirques ? Qui sait ?

A Grandvilliers, 15.550 signatures pour 2994 habitants (recensement 2015). Étonnant, non !?

Capture d’écran 2020-06-15 à 19.56.10.jpg
Les activistes prennent les gens pour des idiots, visiblement. Même Le Parisien s’en étonne…

*

FDC357EB-C852-4B3B-9619-0C67B75A22D7_1_201_a
Vite une pétition !

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :