Castanet-Tolosan : l’Association répond aux agitateurs frénétiques de Zoopolis

Ne reculant devant rien, les agitateurs frénétiques de Paris Animaux Zoopolis, groupuscule d’environ 150 adhérents présidé par une pâtissière végane, Amandine Nathalie Estelle Sanvisens, ont décidé de s’en prendre au Cirque Muller.

Les propos tenus sur le site Occitanie Tribune dépassent l’entendement et sont gravement diffamatoires à l’égard de ce cirque, qui envisage de porter plainte contre la pâtissière végane Amandine Sanvisens et son groupuscule d’agités hystériques.

Voici la réponse de l’Association de défense des cirques de famille :

« L’Association de défense des cirques de famille est indignée par les propos tenus à l’égard du Cirque Muller et sa troupe. À la faveur de l’installation du Cirque Muller au Castanet-Tolosan, c’est un déluge de calomnies qui s’abat sur ce cirque, et à travers lui, sur les cirques en général. L’Association Paris Animaux Zoopolis, animée par une pâtissière végane, Amandine Nathalie Estelle Sanvisens, a décidé de « déclarer la guerre » aux cirques sans que, ni elle, ni ses 150 adhérents n’aient la moindre connaissance vétérinaire, scientifique ou éthologique leur permettant de porter un jugement éclairé sur les cirques. On ne sait même pas s’ils ont jamais les pieds sous un chapiteau…

Les propos tenus par l’Association Paris Animaux Zoopolis et sa présidente pâtissière relèvent de la dénonciation du type de celles que recevaient les kommandanturs pendant l’occupation nazie. C’est honteux.

1° Ce cirque étant installé sur un terrain privé, la mairie n’a pas à donner d’autorisation et ne peut pas porter plainte.

2° Le cirque n’a pas besoin non plus de l’autorisation de la mairie pour ouvrir son chapiteau au public, dès lors que celui-ci est conforme aux normes CTS. Toute pression sur ce point fera l’objet d’une plainte pour tentative de chantage.

3° Le préfet n’a pas compétence pour expulser qui que ce soit d’un terrain privé. En démocratie, c’est la justice qui doit s’en charger, et elle ne peut le faire qu’à la demande du propriétaire, pas du préfet. En tout état de cause, cela ne concerne pas Mme Sanvisens, qui a sûrement mieux à faire dans sa pâtisserie parisienne.

4° La question des affiches éventuellement mal posées (ce qui reste à démontrer) relève des rapports entre le cirque et la commune. Paris Animaux Zoopolis n’est pas une milice chargée de faire respecter l’ordre. Ce sont les forces de police et de gendarmerie officielles qui font respecter la loi en France, pas les pâtissières veganes du quartier Latin.

5° La question de savoir si le cirque a obtenu une autorisation d’installation pour un simple spectacle de clowns relève des rapports entre le propriétaire du terrain et l’exploitant du cirque. [MàJ 10/9] : Nous publions ci-dessous le contrat d’occupation du terrain signé entre le cirque et le propriétaire : est-ce que les médias vont s’arrêter de mentir en permanence à propos des cirques ? Ce n’est pas parce que le propriétaire affirme qu’il n’y a pas de contrat que c’est vrai, et ce n’est pas parce que Mme Sanvisens se déclare indignée que c’est indigne. Laissons les juges statuer, s’ils sont saisis un jour.

6° Le Cirque Muller n’étant pas une prison n’ « emprisonne » aucun animal, et a le droit de les héberger. Il les détient avec toutes les autorisations nécessaires de l’État et, notamment, de ses services vétérinaires. Le Cirque Muller et l’Association de défense des cirques de famille sont prêts à traduire en justice toute personne qui oserait prétendre le contraire. Ça suffit ce harcèlement : la pâtissière végane qui anime Zoopolis n’est pas une justicière de Marvel, et les troupes de cirques ne sont pas composées de bandits de grand chemin.

L’Association de défense des cirques de famille – Les cirques de France »

Lire notre réaction sur le site Occitanie Tribune : ici

Screenshot_20200909-194406.jpg
L’Association Zoopolis ment en prétendant qu’il s’agissait d’un petit spectacle de clowns. Le Cirque Muller est un vrai cirque et est bien connu dans cette région. La preuve ici.

Un commentaire sur “Castanet-Tolosan : l’Association répond aux agitateurs frénétiques de Zoopolis

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :