Les cirques de France écrivent aux députés

cropped-b7bb6c69-d309-42db-b3aa-eaa184c2e96a_1_201_a.jpeg
En réponse à la lettre adressée par Loïc Dombreval aux députés, l’Association a à son tour décidé d’écrire à la représentation nationale.

Le 27 septembre 2020, l’Association de défense des cirques de famille a écrit à l’ensemble des députés composant l’Assemblée nationale, dans la perspective du débat qui doit avoir lieu sur la bientraitance animale le 8 octobre.

Dans cette lettre, le président de l’Association, Anthony Dubois, rappelle que « les cirques français classiques accueillent toujours 13 millions de spectateurs (rapport Lemaire, 22 juin 2017, pour les ministères de l’Intérieur et de la Culture), alors que les cirques contemporains, sans animaux n’en accueillent qu’un million ». Il ajoute que : « On ne peut légiférer que si toutes les données d’une situation ont été pesées, soigneusement évaluées, et leurs conséquences envisagées. Tel n’est pas le cas en l’espèce. On veut vous faire rayer d’un trait de plume la représentation de certains animaux dans les spectacles, sans vous présenter toutes les données du problème, comme s’il y avait urgence à délibérer, alors qu’il n’y a aucune urgence ».

En réponse, plusieurs députés ont déjà fait connaître à l’Association leur total soutien ainsi que celui de nombreux collègues.

Lettre à télécharger ici : lien

 

Un commentaire sur “Les cirques de France écrivent aux députés

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :