Les préfectures appellent à prévenir la rage

rage
L’Etat met en garde contre la rage (DR).

Les services départementaux de communication interministérielle appellent les détenteurs d’animaux, notamment domestiques (chats, chiens…) à prendre garde à la rage. Cette maladie, qui a été éradiquée en France, tue encore une personne toutes les 10 minutes dans le monde, et après l’apparition des symptômes, elle est toujours mortelle.

Cette mise en garde officielle est due à l’augmentation des voyages avec des animaux domestiques, et aussi à la hausse des importations d’animaux. A la différence des cirques, dont tous les animaux – domestiques ou non – sont suivis par la direction des services vétérinaires de l’Etat et les vétérinaires libéraux, les animaux détenus par des particuliers passent souvent « sous les radars ». Or, il existe des règles sanitaires strictes à respecter pour prévenir cette maladie extrêmement grave et contagieuse.

Dans un tout autre domaine, on notera que des groupuscules animalistes comme Paris Animaux Zoopolis exigent l’arrêt de toute campagne de dératisation à Paris… alors que les rats peuvent transmettre la leptospirose, la chorioméningite lymphocitaire ou la fièvre d’Havervill (sans même évoquer la peste bubonique, qui est désormais exceptionnelle).

Lire l’alerte « Gare à la rage »

La rage est une maladie d’origine virale, mortelle (sauf cas exceptionnels) sans prophylaxie (vaccination) post-exposition. Le virus rabique (du genre Lyssavirus) présent dans la salive de l’animal infecté, généralement un chien (ou une chauve-souris), est très majoritairement transmis à l’Homme par morsure de l’animal enragé. La transmission du virus peut également se faire par griffure ou léchage d’une peau lésée. En revanche, la contamination d’Homme à Homme (transplantation, transmission fœtale) est extrêmement rare.

Tandis que la rage continue de sévir dans beaucoup de pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique du Sud, etc., en France, il n’y a pas eu de nouveaux cas depuis 2001 mais elle fait toujours l’objet d’une surveillance. Quelques rares cas de rage animale peuvent être rapportés, concernant majoritairement les chauves-souris ou des animaux importés illégalement (source ici).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :