Un Noël en souvenir des circassiens et forains déportés

Français depuis un millénaire, ils sont ceux que l’on oublie constamment dans les cérémonies du souvenir. Pourtant, après les Juifs, les familles de cirque et de forains furent le second groupe ethnique/culturel à souffrir de la déportation par le régime nazi et en France.

Le tampon du camp de concentration de Montreuil-Bellay… En France.

C’est ainsi que, du 8 novembre 1941 au 16 janvier 1945, la France fit du site de Montreuil-Bellay (49) un camp de concentration pour « individus sans domicile fixe, nomades et forains (le mot forains incluant les cirques, à cette époque), ayant le type romani ». À l’origine il y a le décret-loi du 6 avril 1940 qui interdisait le nomadisme, par peur de l’espionnage au profit des nazis…

De nombreuses familles de cirque ont été déportées dans ce camp et y sont mortes en raison des conditions de détention précaires : leurs noms sont sur la stèle d’initiative privée construite à cet endroit (comme les Landri notamment).

Il a fallu attendre la visite de François Hollande pour qu’un chef d’État français reconnaisse la déportation et la tentative de génocide des populations itinérantes sur le territoire français. L’Encyclopédie multimédia de la Shoah consacre une longue entrée à ce sujet, photos et documents à l’appui.

Il a fallu attendre novembre 1946 pour que les derniers citoyens itinérants français soient libérés du camp de Montreuil-Bellay. C’est-à-dire plus de deux ans après le Débarquement ! Ce sont des Français qui ont déporté leurs compatriotes, pas des nazis ! Et de cela aussi, il faut garder la mémoire.

Une charte visant à promouvoir les arts itinérants… inappliquée

C’est dans ce contexte de reconnaissance officielle, quoique discrète, sous le mandat de François Hollande que la ministre de la Culture, Audrey Azoulay, a signé avec les associations tziganes et avec l’Association de défense des cirques de famille, le 22 septembre 2016, une charte visant à promouvoir la culture et les arts itinérants en France.

À ce jour, cette charte est inappliquée. Les citoyens itinérants continuent à être considérés comme des sous-citoyens dans notre pays, et à être brimés dans des conditions qui sont et restent inadmissibles. Le Défenseur des droits a beau se plaindre, chaque année, du sort réservé aux gens du voyage (il oublie à chaque fois les forains et circassiens, d’ailleurs…), rien ne change.

Quand cela évoluera-t-il ? Quand la charte sera-t-elle mise vraiment en application ? Nous espérons du gouvernement actuel, à l’occasion de ce Noël 2022, qu’il comprenne la détresse des familles de cirques, et de forains, qui n’ont nullement mérité le traitement que l’administration, et notamment les communes, leur réservent en ce moment. C’est indigne d’une société démocratique moderne.

Là-dedans, les animaux ne sont qu’un prétexte. C’est l’itinérance qui est discriminée, et ce n’est pas un hasard si l’ultra-droite se rallie à la cause animale : les spectacles de marionnettes, les spectacles de cascadeurs, les expositions de dinosaures, les exhibitions de Monster Trucks… ont les mêmes difficultés à stationner sur des emplacements libres existants, alors que le public vient en masse les admirer. Pourquoi et de quel droit les maires s’interposent-ils entre nos 13 millions de spectateurs et nous ? Il nous avait semblé qu’avec la Libération, la censure avait disparu en France… Il faut croire que non, en tout cas pas partout. Tant que cette situation durera, notre pays ne pourra pas se vanter d’être un état de droit.

Il reste des progrès à faire, et nous sommes prêts à y contribuer de manière positive.

Un exemple de « censure » parmi d’autres.

Un commentaire sur “Un Noël en souvenir des circassiens et forains déportés

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :