Le maire de Cannes répond aux extrémistes

image-canxxq250_gt_anti-cirque
Nice-Matin, 30 octobre 2018 (DR).

Le maire de Cannes, David Lisnard, a tenu de répondre aux quelques manifestants qui ont fait la Une des médias locaux en s’opposant aux représentations d’un cirque qui a, lui, accueilli, plusieurs milliers de spectateurs ravis.

Le maire rappelle que les communes françaises n’ont absolument pas le droit d’interdire les cirques au motif qu’ils détiendraient des animaux. Le droit l’interdit et la jurisprudence est constante, sans exception.

Le SNAC rappelle que de telles manifestations, qui confinent au harcèlement de cirques exerçant légalement un métier légal, pourraient être assimilées à une entrave à la liberté du travail et poursuivies pénalement.

Les forces de police doivent interdire les attroupements au pied des caisses, comme le montre la photo, sous peine de se rendre elles-mêmes complices du délit d’entrave à la liberté du travail.

Lire Nice-Matin ici

Un commentaire sur “Le maire de Cannes répond aux extrémistes

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :