Quand les services de l’État remettent les animalistes à leur place

Les agités frénétiques de la cause animale ont pour habitude de harceler les cirques, de provoquer des attroupements devant leurs caisses, et de les dénoncer aux services de l’État pour leur faire subir contrôles sur contrôles.

C’est ce qui est arrivé il y a quelques jours à un cirque. Deux groupuscules d’agités, dont un qui prétend être la voix des sans voix, ont dénoncé le cirque à la direction départementale de protection des populations (DDPP – services vétérinaires de l’État).

La DDPP (qui, à notre avis, doit en avoir assez de ces pratiques de délation) leur a répondu ce qui suit :

Des menteurs on vous dit !

IMG_2807.jpeg
Réponse de la DDPP à un groupuscule animaliste pratiquant habituellement la délation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :