Festival de Yulin : les cirques français écrivent à l’ambassadeur de Chine

images.jpeg
Yulin, festival de la cruauté et de l’horreur (DR).

Chaque année, au mois de juin, a lieu en Chine le festival de viande chien de Yulin (rappelons ici que la plupart des Chinois n’ont pas connaissance de l’existence de ce festival, et qu’ils seraient horrifiés s’ils savaient ce qui s’y passe. C’est d’ailleurs grâce à des Chinois courageux que les occidentaux ont des informations à ce sujet).

Manger de la viande de chien, ou de chat est déjà, pour les occidentaux, une pratique difficile à concevoir (même en Chine, il s’agit d’une pratique extrêmement minoritaire). Les Français qui s’en émeuvent ont d’ailleurs la mémoire courte, car il existait à Paris, jusque dans les années 1920, des boucheries canines.

Unknown.jpeg
Boucherie canine à Paris au début du XXe siècle.

Mais ce n’est pas la viande en elle-même qui suscite l’effroi et la réprobation internationale à l’égard de ce festival ; c’est la façon dont ces pauvres chiens sont tués. Les organisateurs de ce festival de l’horreur, créé en 2009, prétendent que plus l’animal souffre, plus il hurle de douleur, meilleure est la viande. On assiste donc, médusé, effrayé, tétanisé, à un concours de tortures toutes plus atroces les unes que les autres, qui ont pour seul but de rendre la viande meilleure.

C’est ignoble.

Les cirques français, dont les artistes vivent toute l’année avec leurs animaux, qui font partie de leurs familles, ne pouvaient rester sans rien dire face à ces pratiques barbares, qui ne font absolument pas partie de la culture chinoise (le festival n’a que 10 ans !) et qui doivent être arrêtées au plus vite.

Pour y parvenir aux côtés des autres Français qui se mobilisent chaque année à ce sujet, l’Association de défense des cirques de famille a décidé d’écrire à M. l’Ambassadeur de Chine en France, afin de lui faire part de sa vive préoccupation à la vue de ces scènes de torture animale, qui nous font honte, à nous tous, humains qui regardons cela sans réagir.

Les snuff movies animaliers, ça suffit. Aidez-nous à arrêter cela, M. l’Ambassadeur ; nous aussi nous vous aiderons comme nous le pourrons.

Ci-joint la lettre de l’ADCF à l’ambassadeur de Chine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :