Les nazis, protecteurs des animaux

À peine arrivés au pouvoir, début 1933, les nazis se sont livrés en Allemagne à une intense propagande afin de démontrer qu’ils étaient de fervents partians de la cause animale. L’état-major nazi voyait dans cette cause un habile moyen de rassembler ses partisans autour d’une cause positive, qui parle à tout le monde.

Les nazis pensaient ainsi épouser un mouvement de société inéluctable et montrer d’eux un visage plus humain, plus empathique, plus sentimental.

C’est ainsi que les premières loi nazies furent, dès le 21 avril 1933, des lois tendant à protéger les animaux. Hitler pensait que la manière dont on se comporte avec les animaux reflète le niveau de civilisation d’une société.

Les nazis ont ainsi interdit la vivisection sur les animaux (mais pas sur les Juifs, ni sur les tziganes). Ils ont interdit également l’abattage casher. Cette mesure visait, bien évidemment, à stigmatiser la communauté juive. Ils ont également pénalisé très sévèrement l’abandon des animaux.

Ce bref exposé nous rappelle furieusement quelque chose, mais quoi ? Barbara Pompili et Elisabeth Borne pourraient peut-être nous aider ?

À regarder absolument (2,20 mn), cet extrait d’un docu actuellement diffusé sur Mango :

Les nazis et les animaux (extrait)

Un commentaire sur “Les nazis, protecteurs des animaux

Ajouter un commentaire

  1. pompili et borne il ne savent pas de quoi il parle ils sont le couteaux sous gorge avec le ecolos
    je n’ai plus aucune confiance en ce gouvernement et peut être des autre car le loup et dans la bergerie

    J’aime

Répondre à lemaitre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :