Les cirques de France attaquent Bollène

Dans une délibération en date du 15 novembre 2021, le conseil municipal de Bollène (Vaucluse) a cru pouvoir interdire, par un acte de censure, l’installation des cirques hébergeant des animaux sauvages sur son territoire.

L’Association de défense des cirques de famille vient de saisir, aujourd’hui, le Tribunal administratif de Nîmes d’un nouveau recours pour excès de pouvoir. Le 27 décembre 2021, il y a quelques jours, le Tribunal administratif de Nîmes avait donné raison aux cirques face à la commune de Carpentras.

La commune de Bollène va apprendre à ses dépens que les artistes de cirque ne sont pas des sous-citoyens auxquels on pourrait infliger un traitement discriminatoire sans en payer les conséquences.

Le Tribunal administratif de Nîmes a été saisi, ce 12 janvier 2021, d’un recours contre la commune de Bollène (Vaucluse).

2 commentaires sur “Les cirques de France attaquent Bollène

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :