Citoyens itinérants : l’État est-il neutre ?

En principe, les fonctionnaires sont neutres dans l’exercice de leurs fonctions. En d’autres termes, les fonctionnaires exécutent des politiques publiques, et ce faisant, ils n’ont pas à faire état de leurs opinions, ni à laisser celles-ci influencer leurs décisions. Mais l’État, lui, est-il neutre ? Les hommes politiques qui élaborent ces politiques publiques, les ministres qui les mettent en oeuvre, sont-ils neutres ? Et peut-on rester « neutres » face à l’injustice d’une situation ?

C’est à cette question, fondamentale dans nos sociétés démocratiques modernes, que répond Monseigneur Desmond Tutu, décédé il y a quelques jours. C’est encore lui qui ajoutait : « Les endroits les plus sombres de l’enfer sont réservés aux indécis qui restent neutres ».

Quand des citoyens français se font refouler de partout, uniquement parce qu’ils sont itinérants (ce qui est leur droit le plus absolu depuis des millénaires), que fait l’État ? Où est-il ? Pourquoi répond-il qu’il est « neutre » ? Si vraiment il est neutre face à l’injustice, comme il le prétend, nous le renvoyons à cette citation de Desmond Tutu.

Honte à ceux pour qui la « neutralité » est une excuse pour ne rien faire.

« Rester neutre face à l’injustice, c’est choisir le camp de l’oppresseur ». Et si on réfléchissait au sens de cette phrase ?

Un commentaire sur “Citoyens itinérants : l’État est-il neutre ?

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :